And you can't touch me, because I'm ..
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher   Carte  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Suite au départ d'Allie, le poste de dominant des Lywnog est à promouvoir.
Un membre parmi eux souhaiterait prendre sa suite?
MP au Staff si vous êtes intéressée.

Partagez | .
 

 And you can't touch me, because I'm ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Utopia
Caca hystérique

PUF : Tora
Messages : 41
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 24
Localisation : En Enfer. :face:

Feuille de personnage
Rang: Membre
Relations:
Légende:
MessageSujet: And you can't touch me, because I'm ..   Mar 22 Oct - 21:38

Untouchable

FICHE D'IDENTITÉ

Nom : Utopia
Age : 6 ans
Sexe :
Clan : Magellan
CARACTÈRE

« You can't believe it, you can't conceive it
And you can't touch me, because I'm untouchable
And I know you hate it, and you can't take it
You'll never break me, because I'm unbreakable
»
© Michael Jackson

On se méfie d'elle, ou peut-être pas. Le mystère plane autour d'elle qui est complexe sous plusieurs aspects. La vérité, c'est qu'elle insupporte la plupart des membres de son espèce, quelque soit le sexe ou l'appartenance. Est-elle sociable ? Quelque part oui, mais lorsqu'on croit pouvoir la découvrir, elle nous échappe. Elle porte toujours son masque, un masque bien difficile à déchiffrer, dans lequel il est compliqué de connaitre la vérité, quand bien même elle en souhaiterait le contraire. Ce qui reste certain, c'est qu'elle n'y aide pas, avec cette foutue tendance au sarcasme que peu apprécient, tant elle peut se montrer blessante, ou parfois seulement .. lassante ? Dans ses bons jours et selon le degré d'humour de son interlocuteur, il se peut qu'on la trouve marrante ; mais ne croyez pas pour autant qu'elle vous fait alors une fleur ! Cela dépend de son humeur, en fait.
Oui, son humeur. Il y a des jours où elle vous mettra en pièces par de simples mots, ceux qui font mal, ceux qu'elle devinera dangereux. D'autres jours où elle ne parlera que peu, mais vous bousculera, saura se montrer presque violente .. Et les derniers de l'année où elle pourra être presque aimable ; mais ne rêvez pas trop, ce sont les moins courants ! Car quoi qu'il en soit, Utopia est d'une nature tout à fait arrogante et ne se gênera pas le moins du monde pour vous narguer ou vous mettre à bout de nerfs, surtout si elle a elle-même besoin de se détendre. À croire que c'est une véritable passion !
Que dire d'autre ? Oh oui. Ne vous fiez pas aux apparences, car il est vrai qu'au premier regard, on peut voir en Utopia une superbe jument, attirante, élégante ; charmante en somme. Messieurs, si vous vous en sentez tout feu tout flammes, faites attentions ! car elle n'aura pas de remord à jouer avec ses prétendants, de leur donner de l'espoir, leur mentir, pour ensuite mieux les briser. Elle connait ses charmes et saura en jouer, mais sa patience a des limites dans les jeux de séduction et elle finira tord ou tard par vous expulser, bien à sa façon.
C'est vrai qu'on aurait envie de la connaitre mieux parfois, mais je vous conseille alors de le faire sans lui marcher sur les sabots. En effet, la belle Utopia est caractérielle et plus que tout encore, elle aime avoir raison. Ou déteste avoir tord, comme vous préférez. Oh ! et je crois avoir oublié les somptueux sauts d'humeur dont elle fait parfois preuve. Lunatique, elle n'en est que plus compliquée à vivre et peu de monde a l'envie de se joindre à elle pour l'après-midi. Sans compter que si vous osez lui tenir tête ou pire, lui faire une vilaine vilaine crasse, je vous assure qu'elle s'en souviendra et vous le fera regretter, un jour ou l'autre. Car oui, elle est un tantinet rancunière sur les bords.
Cette jument passe ainsi parfois quelques jours en solitaire, à l'écart du troupeau sans avoir besoin d'aide. Elle sait se débrouiller un minimum et puisqu'elle supporte mal la communauté et aussi l'autorité, elle est aussi bien dans son coin. C'est une demoiselle indépendante, qui aime n'être redevable de personne et qui demande à rendre service le moins possible aussi d'ailleurs.
Malgré cette solitude le plus souvent appréciée, il reste évident qu'elle ne peut vivre sans des compagnons de son espèce et s'accoutume donc de leur compagnie le plus clair de son temps. Dans ces moments-là, il faut bien avouer qu'elle aime sa place au dessus d'eux, avoir le dernier mot, montrer qu'elle est loin d'être une peste sans jugeote. Elle est à peine imbus de sa personne, à peine .. Alors si je peux vous donner un conseil : ne tentez pas de la briser. Vous vous y casseriez les dents. Si elle est très douée avec les mots, ceux des autres l'atteignent peu, ou alors il faut être plus fin qu'elle. Car bien évidemment, elle est comme tout le monde ; certains sujets restent très sensibles .. et elle en perdrait vite patience. Attention donc à ne pas dépasser les limites !
Et ne croyez pas que son foutu caractère ne cache qu'une coquille vide et une cervelle rabougrie, car Utopia est loin d'être bête, elle a même de grandes connaissances de ces vastes terres, ne se lassant pas de les parcourir en long et en large, quitte à prendre des risques pour étancher sa soif de savoir. Cette jument est d'une grande curiosité et les grandes réflexions dans lesquelles elle est capable de se lancer avec un tiers sont à peu près les seules à la rendre tout à coup si sage et posée. Mais elle reste elle-même si une chose caractérise bien son intelligence, c'est la ruse dont elle peut faire preuve dans les combats, ou les situations d'urgence. Elle n'est pas des plus grandes ou des plus épaisses, mais sa vivacité d'esprit contrebalance ! Et heureusement d'ailleurs, car lorsqu'on la défi, par fierté, elle ne sait pas refuser ; alors mieux vaut qu'elle puisse assurer derrière ! Et oui, quel que ce soit ce défi, elle n'hésitera pas, même si ça met sa vie en dépend. Ça, c'est un jeu d'enfant. Confiante, elle se pose d'ailleurs rarement la question de la défaite ; que faire en cas de défaite ? Mais si cela devait arriver .. Et bien c'est .. selon son humeur ! Si elle est si sûre de ses moyens, c'est qu'elle a survécu à la mort et survit à la vie depuis, cela force le courage. Puis pour ne pas aider, la belle noire est une impulsive, qui sur un coup de tête peut prendre une décision dangereuse pour elle, comme pour les autres. Tant pis si elle n'a pas le droit à l'erreur ! D'ailleurs, tant pis si ça ne plait pas, si Utopia décide, c'est ainsi. Comme si elle a quelque chose à dire ; elle le dira, point barre. La franchise est l'une de ses plus grandes qualités, c'est certain.
Évidement, la première chose qui vous viendra à l'esprit quand vous entamerez une conversation avec elle, c'est qu'elle est froide. Comme je vous l'explique depuis tout à l'heure, Utopia n'est pas « toute gentille toute douce », néanmoins croyez-moi que si un jour vous otenez sa confiance et que vous lui offrez la votre en retour, alors jamais elle ne vous trahira. Quand elle s'engage sur le chemin sinueux de l'amitié, c'est une jument tout à coup fidèle, loyale et juste. Ô pour sûr ce sera difficile ! mais le jeu en vaut la chandelle.
Terminons rapidement de dresser ce tableau. Utopia n'est jamais à cours d'énergie, elle aime galop de longues minutes, pousser toujours plus loin les limites de sa vitesse comme de son endurance. Si elle peut se montrer si habile au combat, c'est aussi grâce à cela et à sa précision. Et si elle n'est pas la plus brave et la plus respecte, c'est une jument avec des valeurs, qui détestent voir d'autres chevaux réduirences valeurs à néant : noblesse, courage, majestuosité, puissance, fierté.

Utopia se cache sous des allures de garce qui, malgré son indépendance et son arrogance, ressent le besoin de s'ancrer à un port. La belle noire a un grand cœur, mais il est vide. Alors en attendant de le combler, elle continue d'aller de l'avant, qu'elle vive ou survive, jusqu'au jour où son destin prendra une nouvelle tournure. Elle vous déroutera peut-être, d'une rencontre à une autre, mais sachez qu'un jour, vous aurez peut-être la chance de la croiser lors de l'une de ces nuits où elle laisse son esprit s'évader vers son sauveur, abaissant alors ses barrières.
Utopia est un fin de compte très douée pour se faire détester, mais aussi respecter la plupart du temps - on trouve toujours plus fort que soit, n'est-ce pas ? Mais au fond, ce qu'elle a de plus cher, derrière son masque, c'est sa liberté. Celle de vivre, de penser, d'exister.
TE CACHES PAS DERRIÈRE TON ÉCRAN

Codes du règlement: [OK Opaline]
PUF : Tora
Présence : Je dirais 6/7 pour pas dire 7/7 What a Face
Comment as-tu découvert HS ? Top-site !
Qu'est ce que tu en penses ? Bah du bien, sinon je n'aurais pas été la première inscrite (a)
Autre chose ? Vous avez l'air sympa happybounce 
(C) OPALINE



Dernière édition par Utopia le Mer 23 Oct - 15:44, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Utopia
Caca hystérique

PUF : Tora
Messages : 41
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 24
Localisation : En Enfer. :face:

Feuille de personnage
Rang: Membre
Relations:
Légende:
MessageSujet: Re: And you can't touch me, because I'm ..   Mar 22 Oct - 21:39

Utopia

HISTOIRE

History of Death.
History of Life.

La pluie battait la terre tandis que le vent balayait les branches dociles. Quelques rayons de soleil traversaient la couche nuageuse pour éclairer la forêt où se reposait une partie du harem des Chridriad, l'un des quatre clans formés depuis quelques années. Un couple y attendait la venue de leur petit, le deuxième. Éternité, la future mère, attendait calmement sur un plateau herbeux, se réchauffant. Lui se nommait Last Parfum, ils étaient tous deux sans histoire particulière. Les heures passèrent et leur petite naquit, oui petite car c'était une femelle. La génétique leur offrit une petite surprise car la demoiselle était aussi noire qu'un ciel sans étoile, alors que maman était grise et papa pie. Le grand frère était ainsi né gris. Les curiosités de la nature ! Ils l’appelèrent Saya.

La nuit régnait en maître, heures privilégiées des êtres lupins plutôt que des équidés. La douce mélodie des hurlements lointains perçait le sinistre silence de la forêt où le troupeau se reposait. Ce soir-là, Saya et son frère, toujours présent, dormaient quand leur mère s'agita et s'éloigna. Ils furent vite alertés par des hennissements stridents mais restèrent blottis l'un contre l'autre, trottant ci et là sans vraiment savoir où se diriger. Ils ne virent pas une meute de loup attaquer le clan et tuer deux des leurs. C'est cette même nuit que les deux poulains ne virent jamais revenir leur mère.

Un été triste et sec se terminait. Malgré la perte de leur maman, les poulains survécurent grâce au bon soin de leur père malheureux et des autres génitrices. Saya restait néanmoins fragile. Au début de l'automne, les deux poulains visitèrent l'étendue du territoire en compagnie de Last Parfum qui leur montrait tout ce qu'il connaissait, leur prodiguant aussi des conseils. Tandis qu'ils longeaient la rivière, Saya perdit pied sur le terrain boueux et tomba à l'eau. Elle se débattait contre des forces trop puissantes et l'eau l'engloutit rapidement. Alors qu'elle se croyait perdue, un corps solide la percuta et la projeta vers le bord, où elle fut vite rejointe par son frère et son père trempé. Saya était tétanisée par la peur, mais au fond, cette expérience la fit murir.

Le temps s'écoula lentement jusqu'au printemps suivant. Il était temps pour Orün, le frère de Saya, de prendre ses distances. Ce dernier commença à être pris en chasse par certains mâles d'un an plus vieux, ce qui ne semblait inquiéter personne en dehors de sa petite soeur. Cette dernière voulut d'ailleurs s'interposer un jour entre eux et son frère, mais se fit vite rabrouée de tous les côtés. Alors elle fut de plus en plus seule, en profitant pour rêvasser, sans réellement s'inquiéter du monde qui l'entourait, sans prendre assez garde à la vie qui continuait ..

Un matin où la pluie se déversait, Saya décida de se balader seule cette fois, puisque son frère se préoccupait de moins en moins de sa personne, ayant apparemment d'autres choses à faire que de s'occuper d'une gamine. Son frère la vit néanmoins approcher l'orée de la forêt. Ayant compris ses intentions, il la suivit discrètement, à quelques mètres et décida donc de la surveiller. De son côté, Saya avait repéré des cervidés présents dans une clairière tout proche et décida de les observer de plus près. Malheureusement les animaux prirent peur du bruit qu'elle fit et se dirigèrent droit vers une trouée qui menait à la rivière. La jeune jument trottina à leur suite, amusée par la réaction qu'elle avait causé sans le vouloir ; elle se sentait tout à coup plus forte, plus dangereuse. Ce dont Saya ne se doutait pas, c'est qu'un poulain avait échappé à la surveillance de sa mère et gambadait aussi en direction de la rivière. Quand le troupeau se fut enfui à travers la rivière, le petit équidé apparut, gisant à moitié dans l'eau, le souffle court. L'une de ses pattes faisant un angle incongru et quelques marques de sabots à deux doigts marquaient son corps. Saya accourut à son côté, en larmes, mais déjà son dernier souffle le quittait.

À son retour au camp, Saya ne sut comment s'expliquer sur les causes du décès du poulain. La jeune jument savait que tout cela était de sa faute, au fond, mais ne pouvait l'avouer à haute voix. Les jours passèrent, noirs. Son père était malheureux et sûrement vieillissant car il perdait de son entrain. Il fut d'ailleurs tué dans un éboulement, lorsqu'il monta dans les hauteurs, là où sa compagne avait mis bas la deuxième fois, sur sa beau plateau ensoleillé. Saya et son frère le pleurèrent longtemps mais l'hiver s'annonçait et il fallait penser à la survie de tous. Malgré tout, Saya commençait à douter en la joie de ce monde.

Durant tout l'hiver, le clan fut actif, mais Saya n'oubliait pas le poulain mort par sa faute. Elle n'oubliait pas sa mère décédée alors que celle-ci aurait du être près d'eux. Elle se rappelait son père, mort dans la tristesse. Rien n'allait plus avec sa famille. Orün suivait sa voix, sans plus se préoccuper d'elle. Elle se sentait terriblement seule et elle avait l'impression que tous ses efforts ne servaient à rien, qu'elle ne réussirait jamais à s’intégrer, à se faire une place. Au lendemain de ses 2 ans, rien n'avait changé. Orün était plus absent que jamais et elle plus effacée de jour en jour.

Si Saya vivait en retrait, son frère ainé Orün avait gagné en prestance et en respect, osant maintenant la regarder de haut. Il devenait orgueilleux, hautain et même méchant. La jeune jument se faisait discrète pour éviter ses remarques désobligeantes.. Mais elle se sentait de moins en moins acceptée et chez elle. Elle ne ressemblait définitivement aux membres de son troupeau. Elle prit alors du recul par rapport à tout ce qui s'était passée depuis sa naissance, réfléchit longtemps avant de prendre une décision ; elle comptait quitter son clan, autant pour elle que pour eux puisqu'elle semblait devenir un poids. Alors un soir Saya partit.

Les semaines passèrent sans qu'aucun Chridriad ne croise le chemin de Saya. Celle-ci vagabondait de terre en terre, soucieuse de se retrouver face à des chevaux hostiles. Mais un jour, ce fut deux chevaux qu'elle connaissait bien qui l'arrêtèrent : l'un gris et l'autre palomino. Le gris était bien sûr Orün, dont le regard dur trahissait le fond de sa pensée. Celui-ci lui cracha aussitôt des injures au visage. Lui, son frère de sang. À ses yeux, Saya n'était plus rien d'autre qu'une déserteuse. Une lâche. Une traitre. La jument tenta de s'expliquer, en vain et les paroles de son frère lui firent mal. La trahison est d'autant plus grave quand les liens du sang s'en mêle ; pensait-il sans doute. Mais la douleur est d'autant plus forte aussi. L'autre équidé tenta finalement de calmer Orün, mais cela ne fit que l'énerver d'autant plus. Alors Orün se fit menaçant et chassa sa sœur en boxant l'air de ses sabots tranchants. La palomino s'interposa et Saya s'enfuit à toutes jambes.

La famille l'avait trahi. Son frère n'était pas même capable d'accepter son choix. Saya voulait comprendre et essayer de le raisonner ; elle ne voulait pas perdre encore l'un de ses frères. Elle ne pouvait pas non plus retourner dans ce clan qui n'était pas sa place, ce serait comme une trahison envers elle même, une faiblesse personnelle. Alors elle vagabonda sur le territoire des Chridriad en espérant croiser son frère ainé, tout en sachant qu'il serait difficile de lui faire entendre raison. Jamais elle n'avait voulu trahir les siens ! Peut-être Orün avait-il senti la présence de sa sœur, car il vint à sa rencontre alors que Saya se trouvait près de la frontière. Mais tout se passa trop vite pour la petite jument noire.
Alors qu'elle tentait de s'expliquer, son frère lança une puissante attaque de front. Personne n'était pas là pour l'aider cette fois. Puisque Saya ne voulait pas se battre contre son frère, elle tenta de l'esquiver et plus les secondes passaient, plus elle recula. La louve refusait de se rendre à l'évidence que Orün avait complétement changé de ce frère aimant et protecteur qu'il avait été à leur début dans la vie. Il se déchainait aujourd'hui contre elle. Et si personne ne fut témoin de la scène et ne peut dire à ce jour si le grand gris le fit exprès, il est néanmoins sûr qu'il fit reculer Saya jusqu'à ce qu'elle perde pied au bord d'une corniche et qu'elle bascule dans le semi-vide. Dévalant le versant vite, bien trop vite. Pour s'arrêter en bas, inerte.

Saya gisait en bas de l'escarpement rocheux, son corps dans une position inhabituelle. Ses yeux vitreux semblaient contempler un spectacle qui n'appartenait plus au monde des vivants. Une brise glaciale souffla entre ses crins. La jeune noire vit son corps en dessous d'elle, comme si elle s'élevait dans le ciel tel un esprit libre. Était-elle donc morte ? Orün se tenait toujours en haut de la falaise et regardait sa sœur d'une expression indéchiffrable. Avant de s'en aller. Un autre équidé apparut alors sur la scène, un vieil alezan, qui s'approcha du corps de la pouliche. Un nouveau courant d'air balaya Saya, courant d'air que ressenti encore son esprit, sa conscience. Et subitement, ce fut le noir complet. Puis plus rien, le néant.

Un battement de paupière. L'éclat aveuglant du soleil s'insinua entre les ténèbres. Puis la jument réussit enfin à lentement ouvrir ses paupières trop lourdes. Le vieux cheval était là, la falaise aussi. Tout ceci n'avait pas été un rêve. Alors pourquoi était-elle encore de ce monde ? L'alezan s'approcha d'un pas lourd et baissa la tête à son niveau. Il prononça quelques paroles réconfortantes avant que le sommeil n'emporte de nouveau Saya. Quand elle ouvrit de nouveau les yeux, elle se sentait mieux. Enfin ce qu'on peut appeler mieux après une chute quasi mortelle. Le vieux cheval lui expliqua que cela faisait plusieurs jours qu'elle dormait ou somnolait, inconsciente du monde extérieur. Il l'avait veillé durant tout ce temps, pour peu qu'elle s'en souvienne. Lui ne s'en vantait point. Cet inconnu continua de le faire durant encore les longs jours de convalescence de la jument. Il lui amenait même de l'eau dans de grandes feuilles courbées d'un arbre voisin, ce qui relevait de l'exploit ; heureusement qu'un gros ruisseau à quelques mètres de là, dévalant lui aussi le versant. Pendant ce temps-là, elle, ne faisait que réfléchir. Elle regardait la falaise et contemplait les brides de souvenirs qui lui revenaient. À vrai dire, la noiraude ne se souvenait de presque rien de sa vie, ou plutôt, pas les bonnes choses. Elle se rappelait la mort de son père, comment lui été inconnu. Elle se souvenait d'autres chevaux, certains mieux que d'autre. D'un en particulier : celui qui l'avait regardé chuté de là-haut, probablement celui qui avait causé cette chute. Causé sa perte. Le nom de ce loup lui était malheureusement inconnu. Elle ne se rappelait pas même le sien, cela restait un mystère. L'alezan ne savait rien non plus de sa vie. Malgré tout, cela ne changerait rien à son avenir ; elle vivrait car ses ancêtres l’avaient voulu. Elle avait survécu. Et ce n'était en rien grâce à quelconque Dieu.

La belle blanche a une nuit repris sa route. Son sauveur s'était effacé à travers la forêt en lui laissant seulement son nom ; Mirage. Elle lui devait tout, car il l'avait sauvé. Elle se doutait qu'elle ne le reverrait jamais, mais ils n'avaient pas eu besoin de se parler pour se comprendre. Et elle se glissait maintenant, discrète, entre les grands arbres. Sa mémoire lui ferait peut-être défaut à jamais, mais rien ne lui ferait oublier le visage de son assassin. Sans qu'elle le sache, l'ex Aya prenait un nouveau chemin, se forgeait un nouveau caractère. Plus jamais elle ne serait comme avant, ne vivrait comme avant. Elle grimpa jusqu'au sommet de la falaise et de là-haut, elle se répéta le dernier présent de Mirage, son nouveau nom ; Utopia.

La Mort pour une Renaissance.


Dernière édition par Utopia le Mer 23 Oct - 14:42, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Utopia
Caca hystérique

PUF : Tora
Messages : 41
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 24
Localisation : En Enfer. :face:

Feuille de personnage
Rang: Membre
Relations:
Légende:
MessageSujet: Re: And you can't touch me, because I'm ..   Mar 22 Oct - 21:39

Tora

FICHE D'IDENTITÉ

Prénom : Aurélie
Âge : 20 ans
Sexe :
Pays : France
GOUTS

Ta race de chevaux préférée ? C'te bonne question ! What a Face
Ta robe préférée ? Vous êtes curieux dis donc ! (a)
Ta discipline équestre favorite ? Je les aime toutes .. Tout dépend de ce que je tiens à obtenir avec mon cheval, en fait. J'aime dresser les jeunes poulains et sauter avec des chevaux d'expérience. J'aime aussi sortir en extérieur pour le moral des troupes ! Faire du cross quand il m'est possible, pratiquer le horse-ball et le pony-games pour m'amuser, tester le hunter et je dois en oublier !
Ton genre de musique favori ? Je dirais la variété et pop/rock.
Ton groupe et/ou chanson préféré(e) ? Chanson ! My Immortal de Evanescence, sans hésiter ! I love you
Ton style vestimentaire ? Décontract', simplement. (:
Noir ou blanc ? Noir. Le blanc .. C'est trop blanc.
Sucré ou salé ? J'aime le chocolat mais .. salé !
Chat ou chien ? Chien, je viens d'avoir une petite chienne de 3 mois & demi ! ♥️ Puis je suis allergique au chat. :/
Ton plat préféré ? Le rougail saucisse What a Face
Ton désert préféré ? Hm .. Le chocolat au naturel ! *Q*
Tes bonbons préférés ? Je mange pas de bonbons mais sinon .. les dragibus. x)
Ton lieu favori ? Mon lit. What a Face

Ton smiley favoris : What a Face
Chaussettes ou chaussons ? Aucun des deux, je mets des sortes de .. sandales de mamies. What a Face
Vache qui rit ou Kiri : Kiri bien sûr ! What a Face 
Célibataire ou en cou - PAN ! Ca se demande pas, c'est un peu comme la politique, c'est un sujet fâcheux.
PRESTATION LIBRE! *ba dum tss*

Je ne sais que dire, tant je suis simple et complexe à la fois. Alooooors .. Je suis chiante, caractérielle, jalouse, possessive, susceptible, impatiente, impulsive, imprévisible, boudeuse, dépressive .. Euh, vous voulez toujours en savoir plus ? What a Face
(C) OPALINE


Dernière édition par Unbreakable le Mar 22 Oct - 21:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: And you can't touch me, because I'm ..   Mar 22 Oct - 21:40

    Bienvenue ! Même si t'étais là avant tout le monde What a Face I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sempiternal Dubster
Fondadmin barjo ~
Dominant des Illhauriens

PUF : Opaline
Messages : 229
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 17
Localisation : In BenBruceLand. ♥

Feuille de personnage
Rang: Dominant
Relations:
Légende:
MessageSujet: Re: And you can't touch me, because I'm ..   Mar 22 Oct - 21:41

Bienvenue la 

La première présentation est celle des pré-créés, il manque donc la partie du code et toussatoussa en bas What a Face 
:chieusemodeON:

_________________
S E M P I T E R N A L ▬ D U B S T E R
you cannot know the sweetness of victory
without first dwelling in the agony of defeat

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horunaslavdia.forumactif.org
avatar
Utopia
Caca hystérique

PUF : Tora
Messages : 41
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 24
Localisation : En Enfer. :face:

Feuille de personnage
Rang: Membre
Relations:
Légende:
MessageSujet: Re: And you can't touch me, because I'm ..   Mar 22 Oct - 21:55

Sempiternal Dubster a écrit:
Bienvenue la 

La première présentation est celle des pré-créés, il manque donc la partie du code et toussatoussa en bas What a Face 
:chieusemodeON:
    Héhé, merci tous les deux ! What a Face I love you

    Ouaip Dubster, c'moi qui l'ai retiré par mégarde en enlevant la partie de l'histoire. Du coup c'est remis ! J'ai rempli la partie me concernant - trop facile franchement ! (a) Mais moins facile le personnage, me manque quelque point, puis ça risque d'être long (c'toujours terriblement long avec moi, pfiouu) alors j'ai pris de la place pour que ce soit plus joli. x) Enfin bref, mon perso sera près demain au plus tard ! Mais là l'est tard et je me lève tôt demain (pour ma vie). x)

    Bref, bientôt j'aurais fini et vous découvrirez, euh .. Bah Unbreakable. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sempiternal Dubster
Fondadmin barjo ~
Dominant des Illhauriens

PUF : Opaline
Messages : 229
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 17
Localisation : In BenBruceLand. ♥

Feuille de personnage
Rang: Dominant
Relations:
Légende:
MessageSujet: Re: And you can't touch me, because I'm ..   Mar 22 Oct - 22:08

D''accord, bonne chance dummy 

hum sinon... What a Face 

Unbreakable a écrit:
Noir ou blanc ? Noir. Le blanc .. C'est trop blanc.
*va se cacher*

_________________
S E M P I T E R N A L ▬ D U B S T E R
you cannot know the sweetness of victory
without first dwelling in the agony of defeat

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horunaslavdia.forumactif.org
avatar
Utopia
Caca hystérique

PUF : Tora
Messages : 41
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 24
Localisation : En Enfer. :face:

Feuille de personnage
Rang: Membre
Relations:
Légende:
MessageSujet: Re: And you can't touch me, because I'm ..   Mar 22 Oct - 22:14

Sempiternal Dubster a écrit:
D''accord, bonne chance dummy 

hum sinon... What a Face 

Unbreakable a écrit:
Noir ou blanc ? Noir. Le blanc .. C'est trop blanc.
*va se cacher*
    Tu vas voir que d'ici demain j'aurais changer d'avis pour le nom & le sexe du personnage. What a Face

    Et euh .. Je vois pas où est le problème. (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Joakin
Modo de la mort qui tue ~

PUF : Hakuma
Messages : 149
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 24
Localisation : Québec

Feuille de personnage
Rang: Membre
Relations:
Légende:
MessageSujet: Re: And you can't touch me, because I'm ..   Mer 23 Oct - 4:10

Bienvenue de nouveau à toi. I love you

_________________

Attache ta tuque avec de la broche, ça va exploser!
because I'm a demon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Danzel
Modo de la mort qui tue ~
Dominante des Magellan

PUF : creedugst
Messages : 95
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 21

Feuille de personnage
Rang: Dominant
Relations:
Légende:
MessageSujet: Re: And you can't touch me, because I'm ..   Mer 23 Oct - 9:17

Bienvenue !

_________________
DANZEL
leave in hell and rest in peace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hermès Legend
Admin sadomaso n*2 ~

PUF : Nightmare
Messages : 239
Date d'inscription : 22/10/2013
Localisation : Perdue chez les BFMV

Feuille de personnage
Rang: Membre
Relations:
Légende:
MessageSujet: Re: And you can't touch me, because I'm ..   Mer 23 Oct - 9:20

Bienvenue à toi I love you

_________________
HERMES†LEGEND
Do you recognize me ? I'm just your ghost ...





LE CAVALIER SANS TÊTE
The legend of Sleepy Hollow. Just legend ? Oh no ....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nòtt
Caca hystérique

PUF : Marilou - Duo
Messages : 69
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 24

Feuille de personnage
Rang: Membre
Relations:
Légende:
MessageSujet: Re: And you can't touch me, because I'm ..   Mer 23 Oct - 12:37

    bienvenue I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Utopia
Caca hystérique

PUF : Tora
Messages : 41
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 24
Localisation : En Enfer. :face:

Feuille de personnage
Rang: Membre
Relations:
Légende:
MessageSujet: Re: And you can't touch me, because I'm ..   Mer 23 Oct - 14:37

    Merci à tous ! I love you
    J'ai (enfin) fini ! Avis aux courageux ? What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sempiternal Dubster
Fondadmin barjo ~
Dominant des Illhauriens

PUF : Opaline
Messages : 229
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 17
Localisation : In BenBruceLand. ♥

Feuille de personnage
Rang: Dominant
Relations:
Légende:
MessageSujet: Re: And you can't touch me, because I'm ..   Mer 23 Oct - 14:38

Tu es libre moussaillon! A l'abordage! pirat 

_________________
S E M P I T E R N A L ▬ D U B S T E R
you cannot know the sweetness of victory
without first dwelling in the agony of defeat

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horunaslavdia.forumactif.org
avatar
Joakin
Modo de la mort qui tue ~

PUF : Hakuma
Messages : 149
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 24
Localisation : Québec

Feuille de personnage
Rang: Membre
Relations:
Légende:
MessageSujet: Re: And you can't touch me, because I'm ..   Mer 23 Oct - 14:40

Holy shit! la L'histoire est juste trop malade et puis, le caractère me fascine.

_________________

Attache ta tuque avec de la broche, ça va exploser!
because I'm a demon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Utopia
Caca hystérique

PUF : Tora
Messages : 41
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 24
Localisation : En Enfer. :face:

Feuille de personnage
Rang: Membre
Relations:
Légende:
MessageSujet: Re: And you can't touch me, because I'm ..   Mer 23 Oct - 16:07

    Wooh, merci Hakuma ! Topic quand tu veux dummy 

    Moussaillon à l'abordage alors ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: And you can't touch me, because I'm ..   

Revenir en haut Aller en bas
 

And you can't touch me, because I'm ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» iTagX iPhone & iPod Touch & Safari
» Briefing de la Mission 00D14 ( Salle de brief du Blue Touch) ( Adj Freeman, Ost, La Firebirds)
» Charly Acciari - Touch My Electro
» The Jacky Touch'
» Appli Nabaztouch sur Iphone/Ipod Touch qu'en pensez vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HORÜNA SLAVDIA :: ADMINISTRATION :: VOILÀ QUI NOUS SOMMES :: JE PEUX JOUER-